Sammy Engramer

SAMMY ENGRAMER

Vit et travaille à Tours

Par esprit de contradiction, j’ai cherché à me détourner du support thématique proposé : le rideau. Le rideau se destine à cacher et à préserver l’intimité, ou bien, dans le cas du rideau de fer, à protéger des biens. En cherchant à renverser l’usage du rideau, j’ai fini par travailler sur l’enseigne dont la fonction est justement de montrer et de signaler des biens à vendre (bien que toujours sous haute protection). L’enseigne n’a rien à cacher, elle est suspendue à l’extérieur, pour et dans l’espace public. Pourtant, cette enseigne n’a pas de message à transmettre, elle ne dit rien et ne montre que sa fonction d’enseigne, le message a disparu, il s’est effacé, laissant la place à la lumière, à l’abstraction. De la dissimulation (rideau) à la publicité (enseigne) à la disparition (du message publicitaire), pour laisser la place à la pure transparence du visible — qui s’en aucun doute nous cache quelque chose. Outre cette imposture, ‘’INSIGNE» créer un décalage supplémentaire en s’inspirant de la définition du mot ride, XIIe siècle : «petite ondulation à la surface de l’eau» ; pour information, du XIIIe au XVe siècle ride se transforma en «pli sur la peau du visage» ; puis, Rideau, XVe siècle : «étoffe froncée, plissée et tendue pour cacher […]» — De la surface de l’eau à celle de la peau pour finir par préserver nos corps et notre intimité — une succession de peaux, du vêtement jusqu’au bâtiment... En effet, la vitre utilisée pour «INSIGNE» est un «rideau de porte de douche», il est donc translucide et gaufré comme le pied d’un verre en plastique imitant les qualités d’un cristal mal poli. Des nuances de bleus surlignent le caractère aqueux de l’enseigne, une pointe de vert bouteille nous rappelle que la Loire est aussi une poubelle. Bref, des tours et détours pour finir par m’approcher au plus près du titre de l’exposition : «Rideaux sur Loire». Naturellement, cette enseigne est placée à l’intérieur, chez l’habitant, comme une sculpture, un luminaire près de la fenêtre, allumée de jour comme de nuit.

 

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

   

"Insigne", Sammy Engramer, "Rideaux sur Loire", 2009

 

Site internet : http://sammy.engramer.free.fr/

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site