Alain Biet

ALAIN BIET

Alain Biet est né à Montrichard en 1959. il vit et travaille à Blois.

Il travaille avec des objets, des images, conçoit des environnements sculpturaux. Parallèlement, il organise des séries interactives entres amis, et c’est dans cet état d’esprit qu’il réalise des films en super 8. En 1982, je m intéresse à l’épiderme, à la pilosité, je fabrique des objets à toucher. En 1983, avec la série des Migrations je multiplie des objets qui s’apparentent à certains éléments vivants et j’habite (envahis) des lieux en fonction de leurs qualités, lumière, plafond, mur, sol... En 1986, avec Tripodes, Couples, Objectifs, récepts : je récolte des éléments végétaux et confectionne des suites d’objets qui jouent entre eux en complémentarité de matières, de forme, de sens. En 1989, avec les Hublots, les Roublots, j’établis des relatios entre les éléments de la nature (graines, cornes, bambous...) et des lois e perspective en les présentant en position de regardeur. En 1990, avec Sténopodes, le questionnement sur l’oeil m’amène à une collaboration avec Bertrand Vyain (photographe) (ces objets deviennent producteurs d’images photographiques). En 1993, avec la série des Pertes, il s’agit d’un ensemble de traces de voyage réalisé en Algérie, l’expérience a consisté à recueillir ces images captées par des sténopodes abandonnés dans le désert. En 1993, avec la Série des Charnières, Charnières d’Afrique, les Trompes, je m’interroge sur l’objectivité de la vision en fabriquant des objets qui utilisent l’optique de manière détournée ou absurde par la fermeture totale, ce qui m’oblige à la description par le dessin. En 1995, avec la série des V.I. et les Visées, je multiplie les objets et les images jusqu’à l’envahissement avec pour trame l’imagerie d’une encyclopédie ancienne. En 1997, la série Canons pour suite est un etentative pour combiner les objets et les images. Il se présente sous la forme de fûts hermétiques pour stoquer des images scientifiques de diverse nature (physique, médecine, ...). Parallèlement à ces travaux, j’organise des séries interactives entre amis dans le réseau interminette la série des Equivalences, la série des Ricochets. Dans cet esprit, je pratique également le cinéma super 8, trace de ma famille, de rencontres, de moments, j’ai réalisé jusqu’ici une douzaine de petits films d’amis s’inscrivant dans la série Les minutes à Ménic.

 

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

              

"Et la tringle", Alain Biet, "Rideaux sur Loire", 2009, Photos Cindy Daguenet

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×